ACCUEIL

Commune d'Écuvilly

Écuvilly, une histoire millénaire

 

A partir de différentes sources, un habitant d'Écuvilly retrace à grands traits l'histoire de son village du Moyen Age à la fin du XIXe siècle, époque à laquelle il vécut.

 

Situé au sud de Beaulieu-les-Fontaines, à dix kilomètres de Noyon, Écuvilly existait déjà sous les Gallo-Romains sous le nom de Scuviliacum. Au Moyen Age, le village était considérable (environ 3000 habitants), ce qu'indiquent les débris de fondations dans les champs voisins et la grande étendue de son emplacement circonscrit par quatre rues qui pourraient contenir une quantité d'habitations bien supérieures au nombre actuel.

 

Le nom du village remonte à l'époque mérovingienne, mais Écuvilly n'est toutefois citée dans les textes qu'à partir du XIIe siècle. En 1108, sa cure fut donnée au chapitre de Noyon par l'évêque Baudry. Beaulieu, qui n'avait alors pas d'église, dépendait donc d'Écuvilly. Cette situation dura jusqu'en 1271, date à laquelle Beaulieu devint une paroisse.

 

Du XIIIe au XIVe siècle, la seigneurerie d'Écuvilly a appartenu à la famille de Soyécourt. Faute d'héritier mâle, elle fut achetée par Jean de Roye en 1398, puis par Pierre de Sorel en 1414. Il est dit qu'Agnès Sorel, née Coudun et favorite de Charles VII, possédait des biens à Écuvilly, dont le moulin du Cumont. Un chroniqueur rapporte ainsi que "demoiselle Agnès, jadis femme Regnaud de Sorel, jeta dans gazophilace de l'église de Saint-Germain sa double offrande. L'une de son coeur qu'elle offrit à Dieu et au saint, l'autre d'une rente annuelle et perpétuelle prise sur toute sa terre d'Écuvilly". La seigneurerie resta dans la famille jusqu'en 1701, date à laquelle elle revint à Étienne de la Fons par son mariage avec Marie-Alix de Sorel. En 1756, elle fut rachetée par Louis Auguste d'Estourmel, marquis de Frétoy.

 

En raison de sa situation géographique, Écuvilly a été pillée et brûlée plusieurs fois par les Anglais au cours des siècles, mais aussi par la Ligue en 1570 et les Espagnols en 1653. Ces derniers incendièrent tout le village ainsi que la maison seigneuriale. Quelques maisons furent épargnées et se trouvent aujourd'hui dans un lieu appelé "la rue Perdue". Après le passage des Espagnols, le village fut rebâti en grande partie sur l'ancienne route de Nesle à Noyon qui passe par Catigny et Sermaize.


Horaires

La mairie est ouverte aux horaires suivants :

Le mardi de 17h00 à 18h00,

et le vendredi de 17h30 à 18h30.


Adresse et téléphone

1 place de la Mairie
60310 ÉCUVILLY

Téléphone : 03 44 43 43 60       Fax : 03 44 43 44 46